Text Size
mardi, mars 31, 2020

Les règles des déductions pour un bureau à domicile ont changé (en vigueur pour les années fiscales commençant après le 31 décembre 1999). Les frais de bureau à domicile comprennent en général l’intérêt hypothécaire de votre prêt résidentiel, l’impôt foncier ainsi que d’autres «frais d’exploitation» comme assurance, services publics, entretien et amortissement. Tous ces frais sont répartis en fonction du pourcentage de votre maison étant utilisé pour votre bureau.

Ne supposez pas que parce que vous exploitez votre commerce de chez vous, vous avez automatiquement le droit de profiter de cette déduction. Afin de se qualifier pour des déductions de bureau à domicile, votre bureau doit répondre à ces exigences: 

(a) cette partie de votre maison que vous désignez comme votre bureau doit être utilisée exclusivement et de façon régulière pour le commerce, et

(b) votre bureau à domicile doit être le «lieu principal d’exploitation du commerce» ce qui veut dire que c’est le lieu fixe principal où vous effectuez les activités administratives ou de gestion substantielles du commerce.

De telles activités administratives ou de gestion comprennent: réaliser des ventes de produits Amway à des clients au détail, appeler des PCI ou des PCI potentiels aux fins du commerce, planifier des réunions ou prendre des rendez-vous, conserver des produits ou du matériel de support commercial, animer des activités et effectuer la comptabilité du commerce et le paiement des factures.

La déduction pour un bureau à domicile est calculée en divisant le nombre de pieds carrés de votre bureau à domicile par le nombre total de pieds carrés de la maison ce qui donne un pourcentage qui est appliqué aux frais mentionnés ci-dessus.

L’I.R.S. classifie les déductions pour un bureau à domicile dans deux catégories. La première est l’intérêt hypothécaire et les impôts fonciers. Ceux-ci sont déductibles l’année de leur paiement peu importe si votre commerce est rentable ou non. L’autre catégorie correspond aux frais d’exploitation. Ceux-ci comprennent l’assurance, l’entretien, les services publics, la location et l’amortissement. Les frais d’exploitation sont déductibles seulement dans la mesure où votre commerce est rentable. S’il n’est pas rentable lors d’une année donnée, cela vaut toujours la peine de calculer et déclarer ces montants car les montants non admissibles du fait du manque de rentabilité sont reportés sur une autre année quand le commerce devient rentable.

L’IRS a publié une méthode simple pour effectuer la déduction d’un bureau à domicile.

Vous pouvez déduire 5$ par pied carré, jusqu’à 300 pieds carrés, sans tenir compte des méthodes de calcul de bureau à domicile ci-dessus.

Il n’y a pas de récupération de l’amortissement déjà enregistré quand vous vendez votre maison en utilisant cette méthode.