Text Size
jeudi, septembre 24, 2020

Pour déterminer si vous exploitez véritablement un commerce dans le but de permettre des déductions d’affaires, l’I.R.S. examinera vos dossiers et pratiques de comptabilité, ainsi que si vous avez préparé un plan d’activités, des budgets et des projections du seuil de rentabilité quand vous avez lancé votre commerce. Ensuite, ils examineront comment vous avez utilisé ces outils pour ajuster vos pratiques commerciales dans la poursuite de la rentabilité. Pour avoir droit à des déductions d’affaires, vous devez faire preuve que vous êtes engagé activement dans un commerce ou les affaires, que vos déductions sont ordinaires et nécessaires à votre commerce ou affaire et que vous avez l’intention de dégager un profit de votre activité commerciale.

En général, vous devriez viser à exploiter votre activité commerciale de manière professionnelle. Commencez par séparer vos activités commerciales de vos activités personnelles et tenez des dossiers précis pour faire la preuve de la différence. Fixez des objectifs et examinez régulièrement votre méthode d’exploitation pour voir si vous atteignez efficacement vos objectifs. Cherchez toujours des moyens d’améliorer la productivité et la rentabilité. Obtenez l’aide de vos conseillers en amont et consacrez-vous véritablement au commerce.

Soyez attentif à votre niveau d’activité dans le commerce. Si vous ne générez pas de ventes au détail de manière régulière, ne présentez pas le Plan très souvent et ne faites pas grand-chose mis à part assister à des fonctions, alors vous aurez du mal à démontrer votre intention de réaliser un profit et vous aurez du mal à réaliser un profit. Alors, travaillez fort, familiarisez-vous avec les produits, apprenez des techniques de vente au détail, générez des ventes au détail et présentez le Plan souvent. Suivez ce conseil et votre activité commerciale en sera le témoignage.

Tandis que votre commerce se développe et que votre rentabilité augmente, il se pourrait que vous ayez besoin de verser des acomptes trimestriels d’impôts à l’I.R.S. pour couvrir les impôts sur le revenu et le travail autonome. Même si ces paiements sont exigibles tous les trimestres, c’est une bonne idée de mettre de l’argent de côté à l’avance, tous les mois ou toutes les semaines. Obtenez de l’aide à ce sujet car les intérêts et les pénalités peuvent s’accumuler si ce n’est pas traité correctement.

Enfin, et surtout, soyez honnête quand vous faites votre comptabilité et préparez vos déclarations d’impôts. Abstenez-vous de recourir à des pratiques fiscales abusives ou de conseiller à d’autres personnes de le faire. Un tel comportement peut non seulement vous nuire personnellement mais nuire aussi à tous ceux qui participent au commerce du fait de l’image et de la réputation que vous projetez.

Les informations et les outils dans ce guide, bien qu’ils ne soient ni attirants ni excitants, sont conçus pour vous être utiles. La comptabilité joue un rôle important dans le développement de votre commerce. Alors, tenez des dossiers détaillés et précis, actualisez et révisez vos dossiers tous les mois et faites preuve de diligence pour préparer vos déclarations de revenus.

*** En vertu de la «Loi sur les réductions d’impôts et les emplois» («TJCA»), une déduction de revenu commercial net qualifiée de 20% est disponible pour les commerces de PCI rentables, dans certaines circonstances et conditions. Veuillez consulter votre spécialiste fiscal pour d’autres informations à ce sujet et pour tout autre changement aux lois de l’impôt sur le revenu dans le cadre de TJCA. 

Je vous adresse tous mes meilleurs souhaits de réussite avec votre commerce!